Accueil | Nouveautés | Votre sélection | Livres de chevet | Archives | Coups de coeur | Cadavre exquis | Humeurs | Liens | Ecrivez-nous
 

 

 

Page blanche : second épisode

Proposé par Benoît le 24 janvier 2003

 

-2-

  En poussant la porte du modeste mais coquet estaminet, il se demandait bien ce qu'il pourrait y trouver pour se changer les idées. Quelle situation allait l'amuser ? Quelle chanson le laisserait songeur ? Quel visage allait l'envoûter ou simplement l'émouvoir ? Il n'en savait encore rien. Tout ce dont il était sûr, c'était qu'il ne fallait pas qu'il pense à sa décision car à force de trop ruminer il finirait, comme d'habitude, par douter de lui et de sa capacité pourtant bien réelle à se surpasser, à aller jusqu'au bout de ses rêves. Il finirait par reposer ses valises à l'endroit même où il les avaient prises quelques instants plus tôt...

   Il y en avait du monde, dans le café du père Anselme ! D'habitude, pourtant, c'était plutôt calme à cette heure-ci. Ce matin-là, c'en était autrement et ça correspondait finalement très bien à la situation peu ordinaire que vivait alors Alexandre. Ca l'arrangeait, en fait, notre jeune ami qu'il y ait tant de gens. Tant de personnes à observer, à fantasmer, à maudir peut-être...

        - 'jour jeune homme, lui fit ce vieux grognon moustachu d'Anselme, qu'est-ce que ce s'ra ?

        - Un jus d'orange pressé s'il vous plaît.

        - J'vous l'apporte... Un jus d'orange, un !

   Alexandre se dirigea alors vers une petite table ronde -entre-nous soit dit : pas très propre. Mais chut nous pourrions vexer le tenancier...- et s'installa sur la chaise d'osier qui s'y trouvait accolée. Il attendait ce breuvage tropical qui, au fond, n'était pas sans évoquer l'endroit où il souhaitait se rendre, quand parvint une jeune fille.

   Grande, brune, ténébreuse, des formes généreuses ; ça y est, le jeune homme l'avait remarquée et voulait déjà lui voler un peu de son âme, sans bien sûr qu'elle ne s'en aperçoive...

A suivre...

 

Ecrire une suite :

 

Remonter